Une sortie sous des airs de scandale à Orsay 

Publié le

Jeudi soir, nocturne à l’ancienne gare d’Orsay : à peine quelques chats pour un monde de spectacles artistiques, signé Millet, Degas ou Manet. On y a rencontré les majestueuses Olympia, Marie et Joséphine-Apollinie, qui ont semé bien des troubles derrières elles. Alors on s’est interrogé, devant chaque œuvre de scandale, sur ce qui a pu en son temps à ce point déranger, et quel écho cela faisait-il en nous, aujourd’hui.

Quand les haut-parleurs nous ont signifié la fermeture des portes du Musée, je crois qu’on a tous pensé qu’on resterait bien encore un petit peu, parmi tous ces monuments étranges et fascinants.

orsay

Amandine, bénévole

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s