« Transformer des sentiments sombres en belles réalisations »

Publié le

Tous les mercredis soir, de 19h30 à 21h30, à l’Espace Piat (20e arrondissement), Jean revêt son costume de bénévole et anime l’atelier Théâtre. Pendant ses études d’anglais, il effectue un service civique à Solidarités Jeunesses. Un collègue lui parle d’Autremonde. « Avec la guerre en Syrie et les mouvements migratoires, j’ai voulu me faire une autre idée de la situation et sortir du cadre émotionnel », explique-t-il. L’atelier Théâtre est pour lui un espace d’expression, un endroit où l’on évacue des tensions : « le travail que l’on effectue au pôle culturel permet de transformer des sentiments sombres – angoisses, peur… – en belles réalisations. Il permet de sortir d’un certain déterminisme ». Aujourd’hui, à 26 ans, il recherche un emploi. Jean aimerait rejoindre un département plaidoyer en milieu associatif. « Je voudrais faire de la recherche et de l’analyse juridique pour prouver qu’une nouvelle politique est nécessaire ».

Que ou qui voudrais-tu être ?
Quelqu’un de bien.

Quel don de la nature aimerais-tu avoir ?
J’aimerais être le vent. Pouvoir être doux et tempétueux à la fois. Pouvoir traîner ici et là.

Que détestes-tu par dessus tout ?
L’injustice, l’humiliation et tout un tas de trucs pas cool !

Une anecdote ou un souvenir ?
Enfant, on m’avait bien expliqué que, pour qu’une fleur ne meure pas, il fallait la ramasser avec quelques racines et un peu de terre. J’ai donc fièrement arraché un coquelicot de cette manière, pour l’offrir à ma mère… il est mort quand même !

Y a-t-il un objet que tu as toujours sur toi ?
J’emporte toujours mon carnet. J’y note plein de choses secrètes !

jean

Si tu étais un cartoon, tu serais ?…
Wallace et Gromit.

Un(e) acteur/actrice ?
Daniel Day-Lewis.

Un livre ?
Si j’étais un livre, j’en serais quatre en réalité ! La confession d’un enfant du siècle d’Alfred de Musset, une pièce de théâtre : Translations de Brian Friel, Peau noire, masques blancs de Frantz Fanon et Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire.

Un(e) chanteur/chanteuse ?
Léo Ferré.

Un(e) musicien/musicienne ?
Un bassiste.

Un(e) réalisateur/réalisatrice ?
Si j’étais un réalisateur, je réaliserais !

Un peintre ?
Pablo Picasso.

PS : la pièce de théâtre sur laquelle Jean travaille, dans le cadre de l’atelier, sera présentée le 18 juin prochain.

Élodie et Clarisse, bénévoles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s