Par hasard et par choix

Publié le

« Je me promenais avenue Gambetta. Il y avait un groupe devant un bâtiment. Je me suis approché et nous avons commencé à parler. C’était des bénévoles d’Autremonde. Ils m’ont invité à entrer ». Si Yazid a découvert par hasard l’accueil de jour proposé par l’association, c’est par choix qu’il y est revenu. « Ici, à la Kafet, c’est calme, explique-t-il. Le public n’est pas composé de “déglingués”. L’atmosphère est tranquille, paisible ». Bien sûr, Yazid reconnaît aussi qu’il n’a pas vraiment les moyens d’aller ailleurs. Mais il reste un fidèle de la première heure, se remémorant encore, avec un plaisir non dissimulé, le couscous qu’il a cuisiné pour Autremonde en 2009.

Lorsqu’on le questionne sur les évolutions positives qu’il aimerait pour l’association, il répond, malicieux : « rapprocher Autremonde de chez moi ! ». On comprend mieux pourquoi ; l’objet qui ne le quitte jamais est… son vélo !

yazid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s